L'Apard à vos côtés

l'Apard à vos côtés

Pionnière de l'Assistance Médico-technique en Languedoc Roussillon, L’Apard a construit son identité sur le soin particulier apporté à la prise en charge au domicile de ses patients. La mise en place de services complémentaires à ceux prévus dans les conditions réglementaires des prises en charge à domicile a permis de proposer aux patients les solutions les mieux adaptées et personnalisées. 

En tant qu’entreprise associative, l’Apard aura toujours à cœur d’investir dans un dispositif de soutien social. L'offre de service et de soins complète de l'Apard  intégre l'accompagnement psycho-social du patient  jusque dans son organisation et sa pratique de prise en charge

  • Le service d'action sociale et la  commission d'action sociale offrent aide et soutien opérationnel et financier à ceux de nos patients qui se trouvent en difficulté. 
  • Les groupes de paroles animés par nos psychologues et les représentants des patients au Conseil d'administration offrent soutien, échange et réconfort.
  • Les programmes d'éducation thérapeutique et de réentrainement à l'effort accompagnent nos patients sur le chemin de l'autonomie et de l'amélioration de leur qualité de vie.

L'Action sociale de l'Apard

L'action sociale de l'Apard s'appuie sur un service d'Action sociale et sur une Commission d'Action sociale. ces deux entités s'emploient au quotidien à soutenir et accompagner les patients qui les sollicitent dans leurs difficultés matérielles, financières ou administratives.

La Commission d'action sociale

Animée exclusivement par des représentants des patients de l’Apard et en lien avec les assistantes sociales de l’association, la commission sociale alloue chaque année environ 250 aides à des patients suivis par l’Apard.

Elle est actuellement présidée par Jean PHILIPPOT, un des représentants des patients au sein du conseil d’administration de l’Apard.

Les cotisations de nos adhérents, qui sont facultatives, sont intégralement reversées à cette commission sociale, qui bénéficie également d’un budget supplémentaire alloué annuellement par le conseil d’administration.

  • Chaque quinzaine, les assistantes sociales de l’Apard présentent aux membres de la commission plusieurs dossiers de patients en difficulté financière et sociale. La commission analyse les éléments de ressource et la nature de la demande. Elle est parfaitement souveraine dans ses décisions, sans aucune intervention ni de la Direction ni du Bureau de l’Apard.
  • Chaque année, un bilan des aides allouées est présenté par le Président de la commission à l’Assemblée Générale de l’Apard.

Le service d'action sociale

Le service d'action sociale se compose de trois assistantes sociales . Elles interviennent auprès de l'ensemble de nos patients (AMT, HAD et EMS) à domicile sur leur demande ou celle de leur entourage. Elles accompagnent et aident les patients et nos équipes dans la gestion des spécificités liées au domicile.

Proposé systématiquement à tous les patients dans le mois suivant leur retour à domicile, ce dispositif de soutien comprend :

  • L’assistance administrative : de l’information (aides ménagères, APL..) au montage des dossiers (APA, cartes invalidité, appui demande de logement social).
  • Le soutien psycho-social.
  • Les liaisons avec les travailleurs sociaux.
  • Les demandes de placement : recherche de centres pour enfants, maisons de retraite.
  • Les aides financières.

Les groupes de parole

Soucieuse de rompre l'isolement qui peut parfois gagner certains patients face à la maladie chronique, l'Apard a mis en place des groupes de paroles. Ils se réunissent de façon mensuelle à Alès, Montpellier, Narbonne et Nîmes.

Ils sont animés par nos psychologues en collaboration avec les représentants des patients au conseil d'administration, M. Jean PHILIPPOTM. Henri EXPERT et M. André QUILLIS.

Lieu d'échange et de paroles, ils favorisent le partage d'expériences des participants. La continuité et la régularité de ses rencontres installe peu à peu la confiance réciproque qui permet au fil du dialogue de soulager par le partage les fardeaux de l'intime.

L'esprit de ces groupes est résumé dans les paroles d'un des animateurs et président de la Commission d'action sociale, M. Jean PHILIPPOT :   "Plus important que de donner des années à notre vie, c’est de donner de la vie à nos années. Les groupes de paroles sont un de ces moyens qui nous aide à mieux vivre."

Vous souhaitez participer c'est ici

Le programme d'Education thérapeutique :

Dans un contexte d’autonomisation du patient dans sa prise en charge, ce programme est destiné aux personnes en difficulté par rapport à l’observance et aux comportements de santé. Il encourage le patient dans la gestion de sa maladie et son traitement au quotidien. Il est individualisé et adapté et est intitié par notre responsable de l'éducation thérapeutique, en collaboration avec le technicien ou l'infirmière dédié au patient.

Comme tout programme éducatif, il commence par une évaluation initiale ou encore appelé diagnostic éducatif ou bilan éducatif partagé. Il se poursuit par le programme composé de différentes séances individuelles à domicile et éventuellement collectives au sein des antennes de l’Apard de la région. Et enfin il se termine par une évaluation finale. Une place prépondérante est donnée au patient, il est le principal acteur de cette organisation.

Le réentrainement à l'effort

Ce programme permet l’amélioration de la qualité de vie et de l’autonomie en s'appuyant sur la mise en place d'un réentrainement à domicile. Cette Prise en charge Apard se veut être une alternative complémentaire aux offres existantes: centres SSR, Réseau , ambulatoire…

L’infirmière du patient est présente lors de la réalisation de la première séance afin de faire la séance de vélo mais aussi de faire un point sur le contenu du programme et les objectifs du patient. Ensuite le patient est autonome et bénéficie d’un suivi téléphonique et d’une visite de l’infirmière une fois par mois jusqu’à la fin du programme.

Différents outils ont été élaborés, du document d’information initial du patient, au consentement lors de l’entrée dans le programme et au relevé des données des séances.

Au cours des visites l’infirmière et le patient évaluent ensemble l’évolution de l’essoufflement lors des séances de vélo mais aussi dans sa vie quotidienne. Ils évoquent les activités physiques que le patient peut envisager et réaliser sans difficultés et qui lui permettrait de maintenir les acquis de son réentrainement.

Notre équipe propose aussi aux patients en fin de programme de rejoindre le réseau AIR+R, réseau de santé du Languedoc Roussillon qui propose un accompagnement au long court des patients avec entre autres des activités physiques.