Aerosolthérapie

Aérosolthérapie

De quoi s'agit-il ?

L’aérosolthérapie est la projection dans les voies respiratoires d'un micro-brouillard de substance nébulisables, médicamenteuses ou non. Sur prescription médicale, elle permet d’administrer un médicament par impaction, sédimentation ou diffusion  in situ (directement sur la région à traiter).

Un aérosol est un ensemble de particules solides ou liquides dont le diamètre est suffisamment petit pour qu’elles restent en suspension dans l'air ou un mélange gazeux. Pour administrer le médicament, un appareil ou dispositif médical est complété par une interface qui doit être adaptée à la zone cible :

  • Le masque facial sera conseillé dans le cas de pathologies respiratoires hautes (pharyngite, laryngite, voies ORL…), en cas de crise d’asthme sévère ou pour les enfants.
  • L’embout buccal sera recommandé chez l’adulte et le grand enfant pour toutes les pathologies respiratoires basses (asthme, bronchite, mucoviscidose…), car il diminue fortement les pertes de produit au niveau des voies aériennes supérieures du nez.
  • L’embout nasal aux rhinites et sinusites (aérosol sonique), ainsi qu’aux otites (aérosol manosonique)‏, le nez exerçant sa fonction physiologique de filtre, il rend la voie nasale moins efficace.
     

Nos services

A la demande du médecin et sur prescription, un intervenant  de l’Apard se rend au domicile pour installer et mettre en route l’appareillage.

Il apportera la formation nécessaire à son utilisation et à son entretien

Un appel téléphonique et le passage d’un intervenant à domicile dans le mois qui suit, compléteront le démarrage du traitement.

et un peu plus

Une astreinte technique répond et assiste le patient sous aérosolthérapie 24 heures/24 ,7 jours/7.

Toutes les démarches administratives sont réalisées par le service dédié de l'Apard et vous dispense d'avance de frais grâce au tiers payant.

Un suivi médical régulier permettra de renouveler votre traitement et de le réajuster si nécessaire. Dans tous les cas il est souhaitable de consulter votre spécialiste au moins une fois par an.